• CONSEILS & INFOS

  • CONSEILS AUX VOYAGEURS

17 conseils de nos experts pour partir en Thaïlande en toute sécurité

Si le Pays du Sourire n’est pas une destination réputée dangereuse, il faut respecter nos conseils pour voyager en sécurité en Thaïlande : visa, vaccins, maladies, alimentation... Découvrez toutes les règles de savoir-vivre aux mesures sanitaires pour éviter les problèmes judiciaires et de santé

La bouillonnante et fascinante Bangkok, les plages paradisiaques de Koh Lipe et Koh Samui, les excursions sous-marines depuis l’île reculée et festive de Koh Tao, la découverte de Chiang Mai, la montagnarde et capitale historique située à la porte du Triangle d’or, les majestueux temples bouddhistes… Indéniablement, l’ancien Royaume de Siam est un magnifique écrin abritant tous les plaisirs auxquels aspirent les voyageurs.
Mais au Pays du sourire, comme il est surnommé, il serait dommage de perdre le vôtre ! Eh oui, cette destination, qui figure parmi les plus touristiques au monde, n’est pas sans risques.

 

Suivez nos conseils pour voyager en sécurité en Thaïlande et profiter pleinement de votre séjour.

 

1. Faut-il un visa pour aller en Thaïlande ?

En raison de la crise pandémique, les exigences en matière de conditions d’entrée (visa, quarantaine, assurance voyage, certificat de test Covid…) sur le territoire thaïlandais évoluent en fonction de la situation sanitaire.
Habituellement, les voyageurs français sont exemptés de visa pour un séjour d’une durée inférieure à 30 jours. À condition d’être en possession d’un passeport valable au moins 6 mois à partir de la date d’entrée sur le territoire thaïlandais.
Attention ! Un visa peut être exigé pour d’autres nationalités (marocaine, algérienne, tunisienne…)
Consultez notre dossier complet sur la demande de visa Thaïlande court séjour et long séjour.

IMPORTANT ! Si vous suivez un traitement médical particulier, vous devez vous renseigner auprès de l’ambassade de Thaïlande pour savoir si vos médicaments sont soumis à des règles de déclaration douanière et si vous devez demander une autorisation pour les glisser dans vos bagages. En cas de non-respect de ces règles, vous risquez une peine d’emprisonnement.

Consultez notre article est-ce dangereux d'aller en Thaïlande en ce moment ?

Votre assurance voyage Thaïlande

Démarrez dès maintenant votre devis et obtenez votre certificat d'assurance voyage pour la Thaïlande en 2 minutes. Les assurances voyage AXA sont acceptées pour la demande de visa.

ASSURANCE THAÏLANDE

Quelles maladies peut-on attraper en Thaïlande ?

 

2. Y a-t-il des vaccins obligatoires pour la Thaïlande ?

Aucun vaccin n’est obligatoire pour entrer en Thaïlande. Sauf celui de la fièvre jaune si vous arrivez d’un pays où elle est endémique. Il est conseillé d’être à jour dans vos vaccinations diphtérie, tétanos et poliomyélite (DTP) ainsi que rubéole-oreillons-rougeole (ROR).

Consultez notre dossier complet sur les vaccinations internationales pour la Thaïlande.
 

3. Comment éviter les maladies transmissibles par les piqûres de moustiques ?

  • le virus Zika : il n’y a pas de vaccin. Il faut se prémunir contre les piqûres de moustique et avoir des rapports sexuels protégés car il existe également des cas de transmission sexuelle.
  • la dengue : un vaccin est en cours d’essai pour cette maladie qui est en recrudescence en Thaïlande. Les gestes de protection contre les piqûres de moustiques son indispensables
  • le chikungunya : présence principalement dans les provinces du Sud. Il n’existe pas de vaccin. Il faut appliquer les mesures de protection contre les piqûres de moustiques
  • le paludisme (la malaria) : il n’existe pas de vaccin. Demandez à votre médecin traitant de vous prescrire un traitement préventif si vous voyagez dans des régions infestées (bordures Nord-Est Ouest et Sud-Est de la Thaïlande) et suivez les mesures de protection contre les piqûres de moustiques.
  • l’encéphalite japonaise : si vous envisagez de séjourner dans une zone rurale, un vaccin contre cette maladie est à prévoir avant votre départ dans un centre de vaccination agréé. Suivez également les mesures de protection contre les piqûres de moustiques.

Nos conseils de précaution contre les piqûres de moustique en Thaïlande

  • portez des vêtements amples, légers, couvrants, de couleur claire et imprégnés de produit répulsif spécial textile
  • utilisez des produits répulsifs cutanés, conseillés par votre médecin ou pharmacien
  • utilisez des moustiquaires, des diffuseurs (serpentins, prises…)
  • détruisez et évitez tout endroit avec de l’eau stagnante qui permet à ces vampires de se reproduire

Bon à savoir ! Les moustiques n’apprécient ni la climatisation ni les ventilateurs. 
 

4. Quels sont les autres problèmes de santé possibles en Thaïlande ?

  • la rage : faites-vous vacciner si vous optez pour un périple "roots" et n’approchez aucun animal errant… aussi mignon soit-il !
  • les rickettsioses : portez des vêtements longs et imprégnés de répulsif contre les insectes pour lutter contre certains acariens, poux, puces et tiques, qui transmettent ces pathologies infectieuses bactériennes
  • différentes formes de grippes : A H1N1, demandez conseil auprès d’un centre de vaccinations internationales car de plusieurs cas ont été rapportés en Thaïlande. Contre la grippe aviaire, évitez les zones à risques (élevages de volailles, zoo, marchés d’animaux vivants) et observez les règles d’hygiène des mains et alimentaires.
  • Coronavirus (COVID-19) : en 2020, la Thaïlande a enregistré près de 7.000 cas * de personnes touchées par cette infection virale transmise par voie aérienne et par les mains. Afin de lutter contre la propagation de ce virus, les autorités locales ont instauré des conditions particulières d’entrée sur son territoire pour les voyageurs étrangers souhaitant venir en Thaïlande pendant la pandémie.
    Pendant votre séjour, il convient bien évidemment de continuer d’adopter les gestes barrières et de respecter les mesures mises en place par le pays.
    En France, le gouvernement a lancé, le 27 décembre 2020, sa campagne de vaccination nationale et gratuite en 3 étapes et par catégorie de personnes. Pour en savoir plus sur le vaccin contre la COVID-19 : veuillez consulter le site du ministère des solidarités et de la santé.
    * source Center for Systems Science and Engineering (CSSE) at Johns Hopkins University
  • une forte pollution atmosphérique à Bangkok et à Chiang Mai : les personnes asthmatiques, qui souffrent d’insuffisance respiratoire ou de problèmes cardiaques doivent particulièrement faire attention.

Notre conseil : utilisez l’application en ligne METIS de l’Institut Pasteur de Lille. Elle permet de visualiser sur une carte interactive les risques sanitaires spécifiques à votre destination avec des informations locales.

 

Notre guide pour éviter tout autre problème en Thaïlande

5. Qu’est-ce que le crime de lèse-majesté ?

En Thaïlande, on ne plaisante pas avec le crime de lèse-majesté, qui est inscrit dans le code pénal du pays. Manquer de respect envers la famille royale thaïlandaise (critiquer un membre de la cour, gribouiller la tête du roi sur un billet de banque, ne pas se lever pendant l’hymne national, même projeté au cinéma avant un film…) peut donner lieu à une forte amende, voire une peine de prison.
 

6. Comment éviter les arnaques en Thaïlande ?

Soyez toujours vigilant ! Notamment lorsque vous retirez de l’argent dans des DAB car les vols à la tire ne sont pas rares dans les grandes villes et les endroits touristiques.
N’accordez pas non plus votre confiance à n’importe qui. Pas même à d’autres compatriotes ! Certains n’hésitent pas, comme le rapporte le site France Diplomatie, a abusé de la générosité d’autres voyageurs pour leur soutirer de l’argent en prétendant être en grave situation financière.
 

7. Les routes thaïlandaises sont-elles dangereuses ?

Oui ! Le taux d’accidents de la route en Thaïlande est l’un des plus élevés au monde. C’est particulièrement dangereux pour les conducteurs de deux-roues qui sont nombreux, chaque année, à décéder sur les routes thaïes. N’imitez surtout pas les locaux qui conduisent sans casque et n’hésitez pas à payer un supplément pour pouvoir en louer un. Cette (petite) dépense peut vous sauver la vie !
 

8. Y a-t-il une tolérance pour la consommation et la possession de drogue ?

Les délits de consommation ou possession (même en très petites quantités) de drogue sont systématiquement punis d’une peine de prison ferme : de 6 mois à 10 ans (amphétamines, haschich, etc.) et de 2 à 20 ans pour les drogues dites dures (héroïne, opium, etc).
La peine capitale peut être prononcée en cas de trafic et de vente.
Ne tentez pas le diable et ne laissez jamais vos bagages hors de votre vue pour qu’on n’y glisse rien de suspect !

Le saviez-vous ? Depuis 2017, l'usage de la cigarette électronique est totalement interdit sur le territoire thaïlandais. Tout contrevenant à la loi s’expose à une amende ainsi qu’à une peine de prison.

  • vaccins obligatoires en thailande

9. Il y a-t-il des risques d’attentat en Thaïlande ?

Le ministère des Affaires étrangères met en garde contre les déplacements dans certaines provinces de l’extrême sud de la Thaïlande (Pattani, Narathiwat, Songkhla). En raison de mouvements séparatistes, ces zones sont en proie à des attaques à l’explosif ponctuelles.
De plus, et comme pour toute destination, il convient de toujours se tenir à distance des manifestations et rassemblement politiques, qui peuvent dégénérer.
 

10. Que manger en Thaïlande sans être malade ?

La cuisine thaïe est l’une des meilleures au monde. Il serait dommage de vous en priver ! Cependant et parce que les restaurants locaux et autres échoppes de street food ne sont pas soumis à un contrôle sanitaire systématique, respectez les règles d’hygiène élémentaires en voyage pour éviter d’être victime d’une intoxication alimentaire.
N’oubliez pas d’appliquer le fameux adage : "dans le doute, abstiens-toi" !

Notre conseil : pensez à vous inscrire sur Ariane, le service gratuit de France Diplomatie qui vous alerte par SMS ou par mail du moindre changement de situation (intempéries graves, crises politique et sanitaire…) pendant votre séjour.

Découvrez notre liste de «choses à faire et à ne pas faire" dans notre article : est-ce dangereux de voyager en Thaïlande
 

Memento pratique pour voyager en Thaïlande

11. Quelle est la meilleure période pour aller en Thaïlande ?

Dans ce pays d’Asie du Sud-Est, le meilleur moment est compris entre novembre et mars (saison sèche mais pas caniculaire).
Il faut éviter la période comprise entre avril et octobre qui correspond à la saison des pluies.
 

12. Quel est le décalage horaire entre la France et la Thaïlande ?

La Thaïlande est en avance de 6 heures sur la France. Quand il est midi à Paris, il est 18 heures à Bangkok.
 

13. Faut-il un adaptateur électrique en Thaïlande ?

Le voltage est de 220 V et la fréquence de 50 Hz. Même si le voltage est plus bas qu’en France, vous pourrez utiliser vos appareils électriques. On trouve à la fois des fiches électriques de types A, B et C europlug (comme en France). Pour les prises A et B vous aurez besoin d’un adaptateur universel.
 

14. Quel budget prévoir pour voyager en Thaïlande ?

Le coût de la vie au Pays du sourire est, en moyenne, inférieur à 48 % par rapport à celui de la France.
Pour un séjour à deux dans un hôtel 3 étoiles, avec deux repas payants et un ticket de transport quotidien, il faut compter, en moyenne, un budget sur place de 40 € par jour et par personne (environ 1478 THB) (Source Quand partir/Ouest France). 
 

15. Que glisser dans votre sac à dos pour partir en Thaïlande ?

Ne vous chargez pas trop ! Vous trouverez tout ce qu’il vous faut sur place et à moindre coût. Cependant pensez à préparer avec soin votre trousse à pharmacie et à prendre tout le nécessaire pour vous protéger du soleil (chapeau, crème de protection avec un indice élevé).
 

16. Comment s’habiller en Thaïlande ?

De manière générale, veillez à adopter une tenue correcte et plus particulièrement en certaines circonstances. Sur la plage, la nudité et le monokini sont interdits. Avant d’entrer dans un édifice religieux (ou chez un Thaïlandais), déchaussez-vous. Pour visiter un temple, les femmes et les hommes doivent porter des vêtements couvrant leurs jambes et leurs épaules : pas de short, bermuda, mini-jupe ni débardeur. Dans certains lieux, un sarong peut vous être prêté au cas où votre accoutrement ne serait pas jugé respectueux.

Notre conseil : ayez toujours dans votre sac un paréo ou un large foulard pour être "décent" à n’importe quel moment !
 

17. Faut-il un permis international pour la Thaïlande ?

Un permis de conduire international est obligatoire. Si vous envisagez de louer une moto ou une voiture pendant vos vacances en Thaïlande, il est impératif d'être en possession d'un permis de conduire valide.

Faut-il prendre une assurance maladie voyage pour aller en Thaïlande ?

Parce que vous n’avez plus le choix ; l’assurance voyage est obligatoire. Depuis la crise sanitaire, la Thaïlande fait partie des pays qui exigent que les visiteurs aient souscrit une assurance médicale internationale, rédigée en anglais et avec une couverture minimale de 100.000 US dollars (environ 81.582 euros) pour les frais médicaux, y compris le traitement COVID-19, valable au moins 3 mois dès l’arrivée sur le territoire.
De plus, sans cette assurance santé pour la Thaïlande, vous pourriez faire face à un refus d’être soigné (même en cas d’urgence vitale) et/ou être obligé de régler sur place une facture de soins colossale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade ou les consulats généraux de France sur place.

Ces articles peuvent vous intéresser

  • Visa pour la Thaïlande : qui en a besoin ?

    Pour entrer au Royaume de Siam, vous devez être en règle avec le service d’immigration et les formalités exigées dépendent de plusieurs critères.

    Faut-il un visa pour aller en Thaïlande ?