Partir seule : conseils et bons plans pour les femmes qui voyagent en solo

Par : Tani Castel
Date de publication : 05/03/2024

Sillonner les rues sans surveiller sa montre. Lire d’une traite un chef-d’œuvre à la terrasse d’un café. Prolonger son séjour dans une ville coup de cœur. Oser, loin des regards, un loisir fantasmé. Le voyage en solo offre toutes ces libertés (et bien plus encore). Quand pour certaines femmes, il s’agit d’une évidence, d’autres hésitent à sauter le pas. La cause première ? La sécurité, bien sûr. À cela s’ajoute une perception parfois négative des célibataires partant à l’aventure dans le monde.
Suivez nos conseils pour tenter cette expérience épanouissante — pour peu que vous preniez toutes vos précautions.

OBTENEZ VOTRE DEVIS GRATUIT

 

Pourquoi les femmes craignent-elles de voyager seules ?


La peur des agressions

Qui peut l’ignorer ? Dans l’espace public, le corps d’une femme peut faire l’objet d’intentions malveillantes. Évidemment, les agressions arrivent aussi bien dans un environnement familier qu’à l’étranger. Mais le fait d’évoluer dans un cadre inconnu, dont on ne maîtrise pas les codes, accentue le sentiment d’insécurité de certaines femmes et freine leur désir de voyager en solo.
Sans minimiser l’hypothèse d’une mauvaise rencontre, il faut faire confiance en votre bon sens. Vous saurez discerner les situations dangereuses de celles qui permettent d’aller sereinement au contact de l’autre.
Un endroit, une personne vous mettent mal à l’aise ? Suivez votre instinct et passez votre chemin.

L’info à retenir : découvrez dans cet article les conseils pour voyager en toute sécurité à l’étranger.

La peur de se sentir… trop seule

Déjeuner seule, ne pas parler pendant des heures, s’endormir dans un grand lit sans compagnie : la solitude — inhérente au voyage en solo — peut en décourager plus d’une.
Et si vous voyiez cette expérience comme une (rare) occasion de vous retrouver face à vous-même ? D’apprendre à sonder vos envies, vos besoins, bref à mieux vous connaître ?
Vous puiserez dans vos ressources pour vivre gaiement les vacances. Et vous gagnerez, en plus d’une bonne mine, une belle confiance en vous.

Le conseil à suivre : les jours où l’isolement vous pèse, surfez sur le site WomenWelcomeWomen. Il met en lien des voyageuses à travers le monde. L’occasion de rencontrer de futurs acolytes autour d’un pot.

La peur de ne pas s’en sortir

Ce n’est pas une question d’intelligence, mais de tempérament. Certaines personnes se montrent particulièrement débrouillardes dans des lieux inconnus, quand d’autres sont plus timorées. L’important est de se donner le temps. Appréhendez la ville à votre rythme, sans avoir peur de vous perdre ou de vous tromper. Personne ne vous regarde ni ne vous juge. Après l’avoir observée et percée à jour, la cité vous ouvrira grandement ses portes. Et vous vous y sentirez bien.

Conseil n° 1 : construire un projet de voyage réfléchi

Bien choisir le lieu

Traverser l’Amérique du Sud, telle une backpackeuse aguerrie ? Un séjour fabuleux que l’on vous souhaite de vivre, mais pas dès le premier voyage en solo. Pour l’expérience inaugurale, montrez-vous pragmatique et privilégiez les destinations faciles : dans un pays européen (les formalités de déplacements sont simplifiées, la monnaie est unique, etc.) ou dans un territoire dont vous maîtrisez la langue si vous n’êtes pas polyglotte. L’objectif étant d’apprendre à sortir de votre zone de confort petit à petit. Optez d’abord pour un week-end, puis pour un city break de quatre à cinq jours. Et une fois à l’aise, faites le grand saut à des milliers de kilomètres de chez vous, pour de longues semaines d’affilée.

Collecter des informations avisées

C’est le moment de vous montrer très bavarde. Avant d’arrêter votre lieu de vacances, partez à la pêche aux informations. Vos meilleurs interlocuteurs ? Des voyageuses qui ont déjà sillonné le pays et qui pourront partager leur ressenti. Surfez sur les forums, les groupes Facebook et les sites spécialisés. Posez des questions ou proposez un échange téléphonique (parfois plus simple !). Parlez également de votre future escapade autour de vous pour qu’on vous mette en relation avec des personnes pertinentes sur place.

Le conseil à suivre : privilégiez les communautés de voyageuses en solo où vous pourrez discuter en toute bienveillance de votre projet comme OsezVoyagerSeule ou Wearebackpackeuses !. L’application Tourlina connecte également les femmes pour qu’elles partagent leur vécu sur les séjours.

Conseil n° 2 : se renseigner sur le niveau de risque

Les démarches à ne pas négliger

Il suffit de jeter un œil sur les actualités pour comprendre le niveau d’agitation du monde. Avant de boucler vos bagages, il est important de vérifier l’état de sécurité du pays où vous envisagez de séjourner. Consultez le site France Diplomatie du ministère des Affaires étrangères. Tenu à jour quotidiennement, il vous indiquera la situation en cours (favorable ou pas à un voyage), les zones de confiance et celles à éviter à l’intérieur d’un pays. Pensez également à déclarer votre présence auprès de l’ambassade de France du lieu visité. Il suffit d’utiliser Fil d’Ariane pour enregistrer vos coordonnées personnelles et inscrire les différentes étapes de votre séjour. Un moyen efficace de vous suivre et de vous retrouver en cas de problème.

Le conseil à suivre : voyagez en toute sécurité avec une assurance Voyageo Court Séjour. Elle vous couvre en cas d’annulation du voyage, vous garantit la prise en charge des frais médicaux et de rapatriement, et vous offre un soutien téléphonique 24/7 pour faire face à vos problèmes.

Les pays favorables aux femmes seules

Même si rien n’est gravé dans le marbre, certains États ont une bonne réputation pour les voyages. Ils offrent un gage de sécurité supplémentaire aux femmes voyageant seules. En Asie, c’est le cas de la Thaïlande où il est très facile de circuler et où les célibataires évoluent librement sans se sentir en danger. Ressenti identique en Indonésie (surtout à Bali) et au Cambodge. En Europe, les pays nordiques reçoivent la palme de la tranquillité. À vous l’ambiance paisible de Reykjavik, de Copenhague, de Stockholm et d’Oslo.

L’info à retenir : découvrez en détail dans ces articles les destinations conseillées aux femmes seules et celles qui sont absolument à voir en 2024.
Prenez connaissance du classement des destinations les plus sûres en Europe.

Conseil n° 3 : planifier… autant que l’on veut

Tout le monde a une notion différente de l’aventure. Certaines l’assimilent à une totale improvisation sur place. D’autres à la simple découverte du pays. Pour un premier voyage en solo, il est fortement recommandé d’anticiper un minimum l’organisation. Réservez les trois premières nuits dans un hébergement. Et si cela vous rassure, définissez en amont l’itinéraire complet de votre voyage (en veillant là aussi à booker chaque première nuit d’arrivée). En programmant un peu le périple, vous lui donnez une direction et laissez également la place à l’improviste.

Le conseil à suivre : pour vous sentir à l’aise et privilégier les rencontres, vous pouvez dormir dans une auberge de jeunesse. À vous de choisir entre le dortoir ou la chambre individuelle. Certains établissements prévoient même des salles de couchage exclusivement réservées aux femmes. Autre option : le couchsurfing. Vous séjournez, gratuitement ou à frais réduits, chez une personne et — quand le feeling passe —, vous nouez des liens amicaux avec elle. Bonne idée : le site Nomadsister propose un hébergement 100 % féminin.
Si vous préférez déléguer toute question logistique, alors optez pour un voyage organisé. Hôtel, déplacement, activités : tout, absolument tout, sera coordonné pour vous.

Conseil n° 4 : adapter son comportement au pays

Respecter les us et coutumes du pays dans lequel on voyage est un conseil allant de soi et qui s’adresse à tout touriste. Pour certaines destinations, les femmes doivent redoubler d’attention, notamment concernant la façon de s’habiller. Si les mœurs en cours n’autorisent pas certains vêtements à la gent féminine, il est préférable d’en tenir compte et de suivre les usages.
De même, faites attention à ce que vous portez quand vous pénétrez dans des lieux de culte.

Le conseil à suivre : si vous sortez boire un verre, ne le laissez jamais sans surveillance. Une pratique, observée dans de nombreux pays, consiste à profiter de l’inattention des femmes pour verser de la drogue dans leur boisson afin de les voler ou de les violenter.

L’information à retenir : découvrez dans cet article comment bien faire sa valise et comment l’adapter au pays en vue.

Conseil n° 5 : adopter des règles simples de sécurité

La venue dans le pays : faites en sorte d’arriver en plein jour. Il sera plus facile (et moins stressant) de vous repérer en ville dans ces conditions. Ne suivez aucun rabatteur à l’aéroport. Prenez un mode de transport officiel pour rejoindre votre hébergement.
Les déplacements : n’acceptez jamais la proposition d’un inconnu de vous véhiculer jusqu’au lieu que vous avez besoin d’atteindre. Faites en sorte d’être indépendante et de toujours maîtriser vos trajets.
L’allure : la « sobriété » est un terme qui colle à l’époque. Incarnez-la durant votre voyage en solo. Pour ne pas attirer l’attention et susciter la convoitise, habillez-vous simplement, sans bijou, et évitez d’afficher des appareils technologiques dernier cri.
Argent et documents officiels : circulez avec un minimum de monnaie sur vous. Laissez à votre hébergement une photocopie de vos papiers d’identité, en cas de perte ou de vol. Redoublez de précautions en les scannant. Mais gardez toujours sur vous une petite somme en espèces afin de la remettre immédiatement en cas d’agression.
La connexion : ne vous déplacez pas sans batterie externe. Il faut que vous puissiez toujours utiliser un GPS. Pensez aussi à renseigner régulièrement vos proches des étapes de votre voyage. Des informations qui pourraient s’avérer cruciales en cas d’événement.

L’information à retenir : Découvrez dans cet article comment voyager en sécurité quand on est une femme enceinte.

Ne partez pas sans nous !
Obtenez un devis gratuit et sans engagement pour une couverture complète avant et pendant votre séjour en solo

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

FAQ Conseils pour les femmes voyageant en solo

Comment voyager seule pour la première fois ?

Adoptez la politique des petits pas : partez d’abord seule le temps d’un week-end, puis pour un court séjour de quatre à cinq jours. Vous vous habituerez ainsi à vivre le voyage en solitaire, avant de vous lancer dans une grande escapade.

Faut-il craindre de voyager seule ?

La sécurité est une question cruciale pour les femmes voyageant seule. Il s’agit d’être en alerte et de prendre les précautions suffisantes pour que le séjour se déroule sans problème : choisir une destination paisible, planifier un minimum son périple et être autonome dans ses déplacements.

Quel est le pays le plus sûr pour les femmes ?

Plusieurs pays permettent aux femmes seules de voyager tout en se sentant en sécurité comme la Thaïlande, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et la Scandinavie. En 2023, Copenhague (Danemark), Stockholm (Suède) et Oslo (Norvège) sont arrivées en tête du classement mondial des destinations les plus safe pour les femmes voyageant seules (selon une étude de Tourlane)

Comment faire des rencontres quand on voyage seule ?

Installez-vous dans des auberges de jeunesse qui hébergent beaucoup les backpackeuses. L’occasion de faire des rencontres et, pourquoi pas, de faire un bout de chemin ensemble.

Votre assurance voyage en ligne

Démarrez dès maintenant votre devis et obtenez votre certificat d'assurance en 2 minutes.

Découvrez nos Assurances Voyage

Une assurance voyage spécifique pour vos séjours de moins de 90 jours

Voyageo - Court Séjour

L'assurance voyage spécifique pour un séjour de moins de 90 jours

L’assurance voyage pour vos vacances tout au long de l’année

Voyageo Annuel

L’assurance voyage pour vos vacances tout au long de l’année

Latitude Etudiant

L'assurance Voyage dédiée aux stages et études en Europe et dans le monde

92% de clients satisfaits

4.5 selon 326 avis vérifiés

#