City guide : destinations en Europe à moins de 2 heures d’avion de Paris

Les autorités recommandent de souscrire une assurance voyage avant votre départ


Ecrit par : Marina Marcout
Date : 14/05/2024

En quête d’évasion et d’aventures urbaines pour un week-end ? Bienvenue dans notre guide des city-breaks en Europe qui vous garantissent de maximiser votre temps sur place avec des destinations à moins de 2 heures de vol de Paris.
Spots incontournables, adresses secrètes, activités insolites… On vous confie nos coups de cœur dans des villes charmantes, singulières et incontournables.

Sommaire

Destinations à moins de 2 heures de vol en avion de Paris

  1. Glasgow
  2. Venise
  3. Copenhague

Glasgow : un concentré de culture écossaise

Durée de vol Paris-Glasgow : 1 h 45 minutes

Beaucoup moins touristique qu’Édimbourg, la capitale, Glasgow n’a pas à rougir de tout ce qu’elle a à offrir : un mélange unique de patrimoine historique, de patchwork architectural et d’espaces verts, de culture contemporaine, de scènes musicales et théâtrales innovantes, de night life vibrante et de shopping pour tous les goûts et budgets.
Indéniablement, c’est ici que bat le cœur artistique et créatif de l’Écosse !

3 choses à faire à Glasgow le temps d’un week-end 

  1. Une visite (gratuite !) au très étonnant Kelvingrove Art Gallery and Mu​seum : passage indispensable pour saisir la signification du mot "hétéroclite" et l’esprit décalé, qui règne sur cette métropole branchée et attachante.
    À l’image d’un cabinet de curiosités taille XL, on y croise aussi bien Sir Roger, un éléphant empaillé qui vécut au zoo de la ville jusqu’en 1900 , l’impressionnant tableau Christ de saint Jean de La Croix de Dalí, des sarcophages égyptiens ou encore des œuvres des Glasgow Boys, un groupe de peintres modernistes de la fin du XIXe.
    Sans oublier des pièces signées Charles Rennie Mackintosh, le concepteur-architecte qui contribua au début du XXe siècle à l'avènement de l'Art Nouveau en Europe et à travers de nombreux édifices de Glasgow, sa contrée natale.

    Notre conseil : ne ratez pas le récital d’orgue qui se tient chaque jour dans le splendide hall central du musée (entrée libre)
     
  2. Une balade dans le très animé quartier de Hillhead pour ses cafés charmants et surtout pour espérer croiser dans les couloirs de la prestigieuse université de Glasgow, bâtie au XVe siècle sur les hauteurs de la ville, le fantôme d’Albert Einstein qui y enseigna, ou pour écouter une programmation variée de concerts.
    En contrebas, poussez la porte des boutiques design ou faites à la fois de bonnes affaires et une bonne action dans les Charity shops (friperie et objets de seconde main, dont le fruit des ventes est reversé à des œuvres caritatives, ndlr) de Byres road, une rue très prisée des étudiants.
     
  3. Une pause dans la nature urbaine. Surnommée "Dear Green Place", Glasgow regorge de parcs et de jardins. Notre chouchou ? Queen’s Park, dessiné sous l’ère victorienne mais nommé ainsi en l’honneur de Marie Stuart, qui fut Reine d’Écosse, au XVIe siècle.
    Tout le monde trouve son bonheur dans cet espace vert de 60 hectares réputé pour ses pelouses parfaitement entretenues, sa serre tropicale, son pavillon des reptiles, son étang sur lequel voguent quelques cygnes, ainsi que sa pléiade d’activités de plein air. L’occasion de vous initier à certains sports so Scottish, tels que le lawn bowling (du bowling sur gazon) ou le pitch and putt, un petit parcours de golf ouvert à tous de mai à septembre (balles et clubs sont fournis en échange d’une caution).
    Cherry on the cake ? La vue panoramique sur quelques églises gothiques et autres monuments emblématiques de Glasgow ainsi que sur les montagnes Campsies, qui nous rappellent qu’on est bel et bien au Pays des Highlands.

Bon à savoir : aux beaux jours, de nombreux événements en plein air (concerts, festivals, cinéma, open stage …) ont lieu au Queen’s Park Arena.
Notre coup de ❤ à Glasgow
Mackintosh at the Willow : succombez à la tentation de délicieux scones et petits sandwiches arroséd d’une dizaine de variétés de thés dans ce tea room centenaire, caché dans une bâtisse classée et designée par Charles Rennie Mackintosh, lui-même.
Attention ! Brexit oblige_et l’Écosse faisant partie du Royaume-Uni_ les citoyens de l’Union européenne doivent désormais être en possession d’un passeport valide pour s’y rendre. La carte d’identité ne suffit plus.

Ne partez pas sans nous ! Gardez l’esprit tranquille avec notre assurance voyage Écosse

 

Venise : entre sites emblématiques et activités insolites

Durée de vol Paris-Venise : 1 h 40 minutes

Avertissement : poser un pied dans la Sérénissime peut donner le vertige ! Non pas parce qu’elle repose sur des pilotis en bois plantés dans la lagune mais tant sa profusion de richesses et de beautés rend difficile le choix des visites à privilégier !
Vous inscrirez sur votre to-do liste quelques lieux incontournables, qui font la renommée de la ville flottante, et tel Marco Polo l’explorateur, qui y vit le jour au XIIIe siècle, vous sortirez des sentiers battus pour vivre Venise autrement.

Que faire à Venise le temps d’un week-end ?

  1. Les visites iconiques de Venise : un tour dans le marché millénaire du Rialto avant d’enjamber le pont éponyme qui traverse le Grand Canal, une errance enchantée dans son labyrinthe de ruelles à la recherche d’une bonne adresse pour déguster un bigoli en salsa ou choisir une paire de Friulane, ces chaussures en velours cousu sur une semelle en pneu et anciennement portées par les gondoliers…
    Immanquablement, vous vous rendrez sur la place Saint-Marc pour constater que 300 ans plus tard elle n’a rien perdu de sa superbe depuis le chef d’œuvre de Canaletto ! Vous y visiterez la basilique et ses 8.000 m² de mosaïques ou encore le Palais des Doges et ses prisons, d’où s’échappa Casanova, en 1756.
    Vous laisserez la plus impressionnante concentration de peintures vénitiennes vous transporter à la Gallerie dell'Accademia et apprécierez des œuvres modernes et contemporaines dans le palais Venier dei Leoni et ses jardins où est exposée la Collection Peggy Guggenheim.
  2. Une immersion dans le patrimoine artisanal vénitien : véritable cité des arts, Venise révèle un savoir-faire ancestral que vous pourrez explorer à travers des expériences inoubliables. Pour les petits et les grands !
    • Atelier de fabrication de masques : apprenez à réaliser vous-même cet accessoire indispensable pour prendre part (ou non !) au traditionnel et sublime carnaval, dont les origines remontent au XIe siècle. Après avoir écouté la signification de chaque masque vénitien, choisissez celui que vous souhaitez confectionner, décorer et peindre en empruntant différents matériaux.
      Ca’ Macana, une entreprise familiale, propose des ateliers adaptés à l’âge, au temps et au budget de chacun.
    • Atelier de soufflage de verre : percez les secrets de fabrication du célèbre verre de Murano en assistant à une démonstration et en participant à un cours sur l’île du même nom. Perles, fleurs, vases, boucles d’oreilles… Laissez votre créativité s’exprimer en suivant les experts.
      Vianello Nadia Murrine propose des cours d’une heure environ pour réaliser une murrina, un bijou en mosaïque de verre de Murano.
  3. Au fil de l’eau. Cité sans voiture ni métro ni vélo, Venise vous convie à emprunter vos pieds, un vaporetto (bus-bateau) ou encore une gondole pour la parcourir.
    Nous vous suggérons également un autre moyen de locomotion en réservant une excursion guidée en kayak. Ainsi, vous quitterez l'agitation de ses grands axes touristiques, découvrirez des points de vue difficilement accessibles autrement, sonderez ses canaux secrets et autres lieux mystérieux, atteindrez l’une de ses 118 îles de manière éco-responsable… Et ferez du sport !
    Real Venetian Kayak organise plusieurs types de circuits, dont des visites nocturnes pour encore plus de magie !

Notre bon plan et coup de ❤ à Venise
Le rooftop du T Fondaco dei Tedeschi : le toit-terrasse de ce grand magasin de luxe offre la plus époustouflante des vues sur la Reine de l'Adriatique. Les tables d’orientation permettent de situer et nommer chaque édifice.
L’accès est gratuit mais il faut avoir réservé en ligne un créneau horaire.

À savoir : depuis le 25 avril 2024, chaque visiteur souhaitant passer uniquement une journée à Venise doit s’acquitter d’une taxe de 5 euros pour entrer dans la ville, entre 8 h 30 et 16 heures, les jours de grande affluence.
Ce billet d’entrée, qui peut s’acheter en ligne ou sur place, constitue une mesure vouée à lutter contre le surtourisme.

Pour que votre séjour à Venise rime avec Dolce Vita, pensez à prendre notre assurance voyage Italie !

Copenhague : Hygge, art de vivre danois et féérie

Temps de vol Paris-Copenhague : 1 h 50 minutes

S’envoler pour la capitale danoise revient à feuilleter un conte de fées vivant, dont les personnages principaux se nommeraient Patrimoine, Design et Lifestyle.
Promenez-vous le long des quais colorés et emblématiques de Nyhavn, imprégnez-vous de l'histoire royale au Palais d'Amalienborg, suspendez le temps dans le Château de Rosenborg et dénichez des marques danoises pointues de mode et de déco à Strøget, la principale artère commerçante de la ville et la plus longue rue piétonne du Danemark.
Métropole à taille humaine et riche en coffres à trésors à ouvrir, Copenhague est une invitation à se laisser porter par la douceur scandinave.

Que faire à Copenhague le temps d’un week-end ?

  1. Se mettre en mode hygge : ce mot désigne un état d’esprit positif qui consiste à "créer une atmosphère chaleureuse et profiter des belles choses de la vie avec les personnes que l’on aime", explique le site de l’office de tourisme du Danemark.
    Pour décliner ce bien-être danois, immergez-vous dans l’ambiance baba cool du quartier de Christiania, où s’est établie, il y a plus de 50 ans, une communauté autonome connue pour sa culture alternative. Le street art y est roi et la vie nocturne très animée.
    Par beau temps, vous louerez un GoBoat, un bateau à énergie solaire sans permis, pour voguer paisiblement le long des canaux tout en pique-niquant à bord.
    Pour un moment ludique et douillet, direction le Bastard café pour disputer partie de jeu de société (plus de 5.000 références sont proposées !) ou encore le bar à tricot Woolstock, un lieu hybride où vous pourrez acheter de la laine, trouver des patrons de modèles et des conseils, boire un café et déguster une pâtisserie… Tout en tricotant dans une ambiance cosy et girly.
  2. Retrouver son âme d’enfant aux Jardins de Tivoli . Situé en plein cœur de la ville, il est l’un des plus anciens parcs d’attraction au monde et fait partie intégrante de l’histoire de Copenhague.
    Ouvert en 1843, sous le règne de Christian VIII, il inspira plus de 100 ans plus tard Walt Disney qui le prit pour modèle pour créer Disneyland, en Californie.
    Ouvrez son écrin de verdure pour plonger dans un univers parallèle où cohabitent une pagode, des montagnes russes en bois, une frégate, des valises volantes, un palais arabe, des carrousels géants, un théâtre de pantomime, un festival de rock, des attractions à sensations ou déclinant la mythologie nordique…
  3. Voyager dans l’imaginaire de Hans Christian Andersen. Prenez le temps de quitter la capitale pour vous rendre en train à Odense (1 h 10 de trajet), où naquit, en 1805, l’écrivain le plus célèbre du Royaume.
    Croyez-nous : vous n’êtes pas préparé à ce qui vous y attend !
    Jouxtant la maison natale du conteur danois, le récent musée A.C. Andersen Hus, inauguré en 2022, propose une expérience immersive dans un lieu dédié aux contes de fée, dont l’extérieur, signé par l’architecte japonais Kengo Kuma, est aussi enchanteur que l’intérieur.
    La scénographie y est spectulaire ; entre jeux de lumière, musiques ensorcelantes, reconstitutions interactives, collaborations artistiques de haute volée et technologies dernier cri, vous vous mettrez dans la peau des personnages de La Reine des neiges, de La Princesse au petit pois ou encore du Vilain petit canard.

Le saviez-vous ? Le monument emblématique et le plus photographié de la capitale ne mesure que 125 centimètres ! Il s’agit de la Petite Sirène, une statue de bronze à l’effigie de l’héroïne du conte d’Andersen posée sur un rocher, dans le port de Copenhague.
À l’image du destin d’Ariel, celui de la sculpture, dont vous pourrez briser la solitude en la saluant quai de Langelinie, a connu bien des péripéties, depuis son installation en 1913. À plusieurs reprises, sa tête fut volée, un bras découpé, son corps recouvert de peinture et elle fut même poussée à la mer ! Mais toujours vaillante, elle accepta de traverser le globe pour être exposée dans le pavillon danois de l'Exposition universelle de Shanghai, en 2010.

Notre coup de ❤ à Copenhague
Le LEGO® store : dans le magasin flagship de la marque danoise, situé rue Strøget, vous pourrez trouver des modèles exclusifs ou de collection, acquérir toutes les briques qui vous manquent ou que Junior a égarées (vendues à la pièce ou en nombre), fabriquer vos propres modèles et bien sûr retomber en enfance dans un univers coloré et joyeux.

Un imprévu avant le départ ou un couac en voyage, ça peut arriver à tout le monde. Pour être parfaitement couvert pendant votre séjour au Danemark, pensez à notre assurance Voyageo court séjour !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser :

Votre assurance voyage en ligne

Démarrez dès maintenant votre devis et obtenez votre certificat d'assurance en 2 minutes.

Retrouvez nos meilleures couvertures voyage pour voyager sereinement

Voyageo Court Séjour

Voyageo Court Séjour

L'assurance voyage idéale pour vos voyages de moins de 90 jours

Voyageo Multi-Voyages

Voyageo Multi-Voyages

Pour assurer en une seule fois tous vos voyages annuels !

Latitude Etudiant

Latitude Etudiant

L'assurance Voyage dédiée aux stages et études en Europe et dans le monde

92% de clients satisfaits

4.5 selon 326 avis vérifiés

#